• pascalgalvani

Cet arbre existe vraiment !

Ce n’est pas « un » arbre mais « cet arbre » singulier dans ce lieu unique

Cet arbre existe vraiment, dans ce lieu, sur cette colline particulière, dans ce vallon singulier où je me suis promené et où je me suis assis immobile.


Cet arbre là avec ses branches, ses nœuds dans l’écorce et ses mousses, est une présence. Il a une manière d’être, une énergie, une influence.


Avec cet arbre, je suis resté un long moment en silence, immergé dans les sons des feuilles, du vent, des oiseaux ou de l’eau qui coure entre les rochers.

Lorsque je fais un croquis je reste immobile, immergé dans la présence. Et lorsque je regarde l’aquarelle ou le croquis ensuite, c’est toute l’expérience du lieu qui me revient.


Lorsque je regarde des dessins et des aquarelles anciennes j’aime sentir que l’arbre dessiné a existé. Au contraire, les paysages des peintures classiques, souvent créés par l’imagination semblent artificiels. Mais cet arbre, ce lieu vivant, cette présence vécue, partagée et ressentie dans le dessin et l’aquarelle est un mystère toujours renouvelé.


C’est cela qui me touche dans les aquarelles et les dessins faits sur le motif. C’est que les arbres, les rochers, les lieux existent, ou ont existé lorsqu’il s’agit des maîtres du passé.

Le dessin est alors la révélation d’une immersion dans la beauté du monde. Je peux entendre et sentir le monde.

Et pour le plaisir... quelques maîtres du dessin


Chien Chung-Wei (aquarelliste contemporain) dessin de central park

John Singer Sargent 1856-1925 Croquis d'un arbre



Paul Huet (1803-1869) étude d’arbres



Henri-Joseph Harpignies Valenciennes (1819-1916)

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout